_

 

 

 

INDEX\ RECYCLOTRON\ MEAT BEAT MANIFESTO                             
 

Meat beat manifesto logo

MEAT BEAT MANIFESTO

Interview 1992. Industrial Strength Zine #2.
(Traduit de l’anglais)
 

Photo de Meat beat manifesto 

                     


Quel impact a eu la technologie sur la musique?

La technologie dicte ou la musique ira. Avec l'invention de la guitare électrique vint le rock'n roll. Même chose pour l'amplificateur, qui en quelques sortes fit Jimi Hendrix. La musique suit toujours la technologie, même à un niveau basique. Avec le MIDI et le sampling c'est maintenant possible d'être vraiment libre.

 

Cela a-t-il engendré une forme de musique vraiment unique?

Le seul type de musique s'en rapprochant est une sorte de collage de bandes de K7. Il y eut même des gens, les dadaïstes, qui firent ça dans les années 30. Burroughs le fit avec la littérature. C'est bon d'avoir des styles de musique différents. C'est juste l'évolution musicale dans sa globalité. La voix qu'elle empruntera par la suite reste à l'imagination de chacun. Ou qu'elle aille, elle utilisera toujours des références au passé.

 

Et au niveau du sampling, quelles sont tes positions sur le sujet?

J'aime l'idée qu'a partir du moment ou quelque chose est commercialisé, ça appartient au domaine public. Je ne vois pas de problème avec le simple fait de l'utiliser. C'est le problème des autres s'ils ne veulent pas le faire. C'est vraiment une vieille idée, prendre une chose appartenant au domaine public et te l'approprier. La seule chose qui me dérange et qui peut arriver dans ce type de musique, est la même que pour le pop art: Warhol prit une photo de Marylin Monroe, en fit des impressions... Les gens peuvent regarder ça et voir que ce n'est pas vraiment Warhol, mais Marylin Monroe, et il passe au second plan. Et ça peut se produire dans la musique. Prends Public Enemy par exemple, et penses à James Brown... "Rebel without a cause" a été traffiqué avec des morceaux de James Brown.
 

             

   

Quels avantages le sampling confère au niveau musical?

C'est tellement facile de dire ce que tu veux avec des textes. Je pense que c'est plus difficile de d'exprimer en étant plus abstrait, essayer de faire sortir une idée en utilisant juste des samples, et pas des textes. Je pense que si tu es plus abstrait, ça te fait plus réfléchir. Sinon tu es juste un prédicateur, ça rentre pas une oreille et ressort par l'autre... Si tu exprimes de façon abstraite quelque chose se passant à un moment prévis, tu peux six mois plus tard réaliser soudainement ce que ça signifiait. Je pense que l'impact est plus important que quelque chose de simplement évident... Picasso en était un parfait exemple, c'était totalement son truc.

 

Meat beat semble avoir passé le pas de la performance scénique pour se concentrer sur la musique en elle même, pourquoi ça?

On l'a fait durant quatre ans, on voulait passer à autre chose. C'est juste qu'on ne voulait pas se faire un nom de troupe de danse ou quelque chose comme ça. Le visuel n'est pas la chose la plus importante. On veut présenter une musique pouvant parler d'elle-même. Les gens choisissent toujours le plus petit dénominateur commun, toujours classer les choses dans des boites afin de ne pas devoir trop y penser. Ca se manifeste surtout dans l'écrit, si tu essaies d'expliquer à quelqu'un comment un groupe sonne tu va te référer à ce que tu penses. A la radio, tu laisses juste couler la musique, à l'auditeur de s'en faire un propre avis.
 

 
 

Comment se portent les radios en Angleterre?

La situation est très différente des états unis, il n'y a pas de choses comme les émissions radios de lycée, il n'y a pas de programme prévus pour la musique alternative, c'est vraiment malsain. Il n'y a pas de réelles émissions radio. A une époque il y avait l'émission de John Peel trois nuits par semaine, maintenant c'est seulement une fois par semaine à une heure du matin le lundi. On entend pas du tout de musique alternative au niveau des médias.

 

Dernière question: Pourquoi avez-vous quitté Wax Trax?

Ce n'était pas notre choix. On est signés sur Play It Again Sam en Europe et ils avaient une license Wax Trax pour les Usa. Alors on est passé sur Mute/ Electra, ce qui fut une bonne chose comme on avait rencontré tellement de gens qui ne pouvaient pas se procurer nos disques.